Chic choc cheap

par sOlenn

Après avoir tenté, dans les années 90, de descendre et laminer les hommes pour galvaniser la femme et qu’elle se sente puissante – puissante d’acheter bien sûr (pour souvenance voir ici), voilà maintenant que Kookaï humilie la femme l’air de rien, sous couvert d’humour, la culpabilise tout en prétendant la décomplexer*. Culpabilise. Consomme. Et surtout, prends tes anti-dépresseurs. Parce qu’avec tout ça… t’es pas sortie de l’auberge!

Hungry but chic. Tu tombes sur l’affiche en grand. Paris. A vélo. Tu tournes la tête, tu scotches, t’as même failli écraser un pigeon qu’avait plus qu’une patte et se traînait dans le caniveau tellement tu scotches.  Tu comprends pas.

Affamée mais chic. Ça veut dire quoi? Qu’avoir faim c’est la loose? Oh mon dieu je suis un être humain j’ai faim et je gargouille et je mange et après je défèque? Ah non! Non! Non je suis chic. Je prends de la cocaïne qui me coupe l’appétit, et puis je vais chez le médecin une fois par semaine pour qu’il aspire dedans le trou de ma balle les quelques feuilles de salade que j’aurais été contrainte d’avaler lors d’un déjeuner d’affaire… This is chic!

Et la meuf  fait des yeux de biche comme prise en faute! Genre oups j’ai mangé! Mais ça va, j’ai quand même l’air vachement emmerdée et j’attends ma punition alors peut-être on m’en voudra pas. Oh oui flagellez-moi, dites-moi que c’est mal! Pétard mais bande de chiens à vérole! Demander à une meuf 34 de prendre un air coupable en bouffant une cuillère de yaourt à 0% en loosdé, c’est hors la loi!

Et déjà pourquoi elle est affamée? Affamée c’est fort comme mot. C’est souffrir de la faim. C’est pas rien. Ça n’arrive pas ce genre de chose quand tu peux t’acheter un frigo supra-tendance rouge qui coûte une blinde.  Non, c’est pas vrai. Tu aurais dû faire tes trois repas par jour. Tu as les moyens. Si tu ne l’as pas fait c’est que tu NE VEUX PAS te nourrir. Et si tu veux pas te nourrir c’est que tu as un problème psychologique. Et si tu as un problème psychologique avec la nourriture, c’est parce qu’on te bassine avec le corps que tu devrais avoir et que tu n’as pas. ( Et aussi parce que tu as des problèmes avec ta mère comme beaucoup d’anorexiques, mais ça c’est un autre sujet…)

Et les chiens galeux pointent cela du doigt tout tranquillement, tout contents d’eux et de toi: t’es affamée hein? C’est bien, si tu es affamée, c’est chic. La grande classe, tu maîtrises ton corps. Il tient le choc. Tu peux être fière de toi. Ils rient, se tordent de rire. Puisque tu veux devenir celle que tu n’es pas et que tu ne seras jamais, alors chiale, chiale et bouffe pour compenser, et puis tu t’en voudras et alors tu dépenseras tout ton fric pour camoufler comme tu le pourras ce corps que tu n’aimes pas.  Continue, tu es sur la bonne voix. Continue à osciller entre culpabilité et volonté de contrôle de toi, notre nouveau petit slim ne tolère aucun bourrelet. On te tient. Enserrée.  Oh le VICE!

Après avoir fini de t’agacer (et fini la plaquette de chocolat, puisque l’agacement entraîne la tablette, bravo Kookaï), tu découvres la deuxième affiche. Sur le net. Single but chic. Vlan! Ah oui… d’accord… donc en fait, être seule, normalement, c’est cheap? Genre ouh la honte ouh malheur à toi j’te plains ma pauvre?  Au secours.

Ici, la meuf est seule, MAIS ça va, elle a quand même la classe parce qu’elle sait réparer une voiture, et ce, sans se salir les mains. ( Si tant est qu’on répare une voiture avec une clef à molette…)  Whouha! Comme elle est autonome! Quelle audace!  Oh pétard elle est couillue hein, elle est seule et elle est même pas abattue… Quoi? Alors ce serait de héroïsme d’être seule? Heu… les gars… on est au XXIème siècle hein! Des meufs seules et qui gèrent tout, et qui ont des enfants, et un boulot, et qui sourient, heureuses même si elles sont claquées, y’en a des milliers de milliers.

Et oui, elles ont les mains sales de cambouis parce qu’elles auront essayé de réparer toute seule la voiture, et que, peut-être oui, elles n’auront pas réussi et auront finalement appelé un garagiste, tout ça parce que depuis toutes petites on les a cantonnées à des activités de filles avec des jouets de filles et qu’on avait même peint la chambre en rose quand on avait su que… Oui, le sexisme commence déjà dans la petite enfance, et jamais nous ne sortons de ce qui doit être masculin et féminin, alors forcément bah oui on sait pas vraiment vraiment réparer les voitures, pas la peine d’enfoncer le clou tête de gland, ce n’est pas chic, c’est naze…

Mais alléluia les pays scandinaves commencent à réagir et leur présence d’esprit éveillé se déversera chez nous dans dix ans puisqu’on a dix ans de retard en matière d’éducation. Re-alléluia les meufs des années 2030 seront des as de la vidange! Et ce sera pas chic, ce sera normal.  Et ce sera bien.

* Dans le très utile petit livre Le décodeur de la manipulation, Yves Alexandre Thalmann  recense cette forme de manipulation sous l’appellation Les sous-entendus et  l’ironie: « Dire quelque chose sans vraiment le dire ou sous couvert de la plaisanterie afin de prendre l’avantage sur la cible. » Voilà. C’est exactement ce que fait Kookaï là. Et c’est pas joli joli. Moi, perso, je les répudie.

Publicités